Skip navigation
Amicale Spitfire

> ADU 4B pages <

Amicale Spitfire | Pages Compétition

ADU4B entre 1968 et 1975
(Cliquez sur les images pour les agrandir)
(Click images to enlarge)

Spitfire 4

Gilbert Buhler avait modifié cette Spitfire avant d'acheter ADU4B

Spitfire 4 - hardtop fastback
J'ai acheté ADU4B en 1968 (ou 1969 ?) dans des conditions un peu spéciales, je possédais une Triumph Spitfire, que j'avais déjà modifiée avec un hard-top style "Le Mans" (ci-dessus), et j'avais vu une culasse avec échappement spécial appelée "Stage 2", avec je ne sais plus combien de chevaux en plus... chez l'importateur Triumph Suisse (garage Blanc et Paiche, bd de l'Athenée à Geneve). Je l'ai donc achetée, mais quand on a voulu la monter, elle n'était pas compatible avec le moteur de la spit ! Je l'ai donc ramené à ce garage qui évidemment n'a pas voulu la reprendre.
Mais, puisque je voulais vraiment une voiture plus "spéciale" que ma spit, ils avaient dans leurs sous-sol une petite "merveille" à me montrer, et ils étaient d'accord pour reprendre ma spit et ma culasse si je voulais l'acquérir.
Evidement quand j'ai vu cette voiture, et surtout essayé... je n'ai pas hésité une seconde. Pour l'époque c'etait une bombe !

Spitfire ADU4B

Elle était dans sa configuration course car elle n'avait fait que des courses d'endurance avec l'usine, et j'étais le premier acheteur privé à la posséder.
Je me rappelle distancer au démarrage toutes les voitures de série existantes à l'époque (la première montait à 95 km/h à 7500 tr/mn).
Nous avions eu je me rappelle aussi toutes les peines du monde à homologuer cette voiture pour que je puisse l'immatriculer et rouler avec (pots échappement libre, pneus slicks, suspension abaissée etc.).
De toutes les voitures que j'ai possédées (J'ai fait pendant 10 ans de la compétition, groupe 2, prototypes etc.) c'est celle qui m'a donné le plus de plaisir, peut-être à cause de son histoire, de son bruit particulier, de son intérieur très course...
Malheureusement, après avoir roulé sur route (le moteur et surtout la boîte n'étaient pas faits pour cet usage), j'ai du refaire une fois la boite de vitesses et 2 fois le moteur.
Je me rappelle aussi que mon copain mécanicien avait été bluffé quand il avait démonté la première fois le moteur, par la préparation (culasse,vilebrequin chromé) etc., par le diamètre du disque d'embrayage et par les bougies (introuvable en Suisse à l'époque, j'avais du les importer de G.B.)

Spitfire ADU4B

Spitfire ADU4B

Ensuite, pris par ma vie professionnelle, j'ai laissé cette voiture dans un garage quelques années, pensant la refaire complètement quand j'aurais le temps (et l'argent). Malheureusement cela n'a pas pu se réaliser et quand on m'a offert de la racheter pour une bouchée de pain (je crois me rappeler 1500 francs suisses), à cette époque (1975 je crois) elle n'intéressait personne, je l'ai malheureusement laissé partir, ce que je me pardonnerais jamais...
Ensuite, toujours par manque de temps, je ne m'y suis plus intéressé et je ne connais pas son parcours. Je crois me souvenir que le garage Pouponnot (à Genève toujours), l'a possèdée vers les années 80 (il m'avait téléphoné pour avoir des renseignements).
J'ai quand même été surpris d'apprendre qu'elle avait été exposée dans un musée à Genève et que je ne l'ai pas su, car cela fait un moment que je recherche sa trace.
Encore merci pour tous les gens que j'ai contacté par Internet (quel outil merveilleux quand on cherche quelque chose) et qui m'ont répondu, et envoyé des photos récentes. Elle est toujours magnifique et j'espère entrer en contact avec son propriétaire et aller la voir aux states, et qui sait... peut-être la conduire à nouveau ? (mais là, je rêve peut-être...)
Merci encore à tous
G. Buhler

Spitfire ADU4B
(cliquez pour agrandir)

Spitfire ADU4B

Photos by Gilbert Buhler, thank you to him.
Amicale Spitfire | Pages Compétition